jeudi 23 mars 2017

Holland healthcare

Depuis 2006, les Pays-Bas ont réorganisé leur système de santé. Désormais, les assurés sont obligés de s’assurer, mais libres de choisir leur assurance. Chacun paie sa prime. En revanche, les assurances sont obligées d’assurer tout le monde. Par ailleurs, un pourcentage de la prime va à un fonds qui permet d’offrir un système d’assistance aux plus démunis. Le financement de l’ensemble provient à concurrence de 50 % d’une taxe prélevée et proportionnelle au revenu, et pour l’autre partie d’une prime nominale. En réintroduisant de la concurrence, les Pays-Bas ont développé une économie de la santé qui repose sur des prix non déterminés par l’Etat. « La concurrence contrôlée par l’Etat entre les prestataires et les assureurs joue désormais un rôle moteur au sein du système néerlandais. Il s’agit d’un changement profond pour tous les acteurs. Les assureurs doivent négocier avec les prestataires leurs prix et la qualité des services délivrés. Les patients peuvent choisir leur prestataire et s’inscrire au service d’assurance qui correspond au mieux à leur situation. Pour permettre aux patients de faire ces choix, l’effort du gouvernement s’est porté sur la transparence et l’accès au public de l’information quant aux prix et à la qualité des services proposés. Le rôle du gouvernement s’est également transformé passant d’un système où il pilotait l’intégralité du marché de la santé à un simple garant du bon fonctionnement de ce marché. Avec l’introduction de mécanismes de marché dans le secteur de la santé et la privatisation des anciennes caisses maladies, l’exemple néerlandais présente une alternative innovante et unique au système de sécurité sociale.... d'après la page 7 de mélenchon, la privatisation, cela veut dire que l'on doit trouver en hollande je cite : " des millions de pauvres se ruinent pour combattre les cancers par exemple" (je n'en ai jamais entendu parlé mais bon admettons...)..." Cette privatisation rampante (...) est aussi néfaste pour les structures de santé, leurs personnels et pour la santé de la population" : pourtant les pays bas sont classé n°1 pour leur système de santé en Europe, et en plus les infirmières liberales ne sont pas payées au lance-pierre et les consultations ne sont pas plafonnées à 23 euros. Bref non décidément, je pense que Mr Mélenchon prend des raccourci et ne s'est pas assez renseigné. Et pour information, les caisses de sécu sont déjà pour la majorité des caisses privées. D'ailleurs c'est marrant quand Adrea rembourse un cotisant du RSI, adrea c'est juste une assurance privée.

Tobacco smoking and negative externalities

https://object.cato.org/sites/cato.org/files/serials/files/regulation/2017/3/regulation-v40n1-4.pdf

American people suit Saudi Arabia

http://www.kreindler.com/Recent-Developments/Kreindler-Files-9-11-Terror-Lawsuit-Against-Saudi-Arabia.shtml


 
Paperblog